Ibrahim Boubacar Keita haut la main

Ibrahim Boubacar Keita haut la main

Ibrahim Boubacar Keita posséderait une avance plus que confortable sur la concurrence, grâce à laquelle il pourrait remporter l’élection présidentielle dès le premier tour.

Une partie du verdict a été rendue ce mardi 30 juillet par le Colonel Moussa Sinko Coulibaly. Ibrahim Boubacar Keita (IBK), candidat du Rassemblement pour Mali (RPM), bénéficierait selon le ministre de l’Administration Territoriale d’une large avance sur les autres prétendants à la Présidence du Mali. Un écart tellement important que l’ancien chef de gouvernement sous le pouvoir d’Alpha Oumar Konaré pourrait être élu dès le premier tour, si la tendance qui est de mise après un tiers du dépouillement se confirmait définitivement demain mercredi 31 juillet.

« Takokèlen »

IBK obtiendrait donc la majorité absolue, même si aucun chiffre n’a été prononcé par le Colonel Coulibaly devant la presse. Suivent, dans l’ordre des suffrages exprimés et avec des écarts très importants, le candidat de l’URD Soumaïla Cissé et celui de l’ADEMA Dramane Dembélé. Seule statistique fournie par le Ministère, le taux de participation, qui atteint un score historique : 53,5% sur l’ensemble du pays, et près de 60% à Bamako.

Cette possible victoire d’IBK n’est pas une réelle surprise, tant l’engouement en sa faveur était manifeste dans les rues bamakoises jusque dans les dernières heures qui ont précédé l’ouverture des bureaux de vote.

Le Mali félicité par ses voisins et par la France

Les félicitations pleuvent sur le processus démocratique au Mali : la France, tout d’abord, par la voie de son ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius, Alassane Ouattara (Président Ivoirien) et Blaise Compaoré (Chef de l’état Burkinabè et médiateur dans la crise malienne) ensuite : ils ont tous salué le bon déroulement du scrutin et félicité le peuple malien. Sans tirer de conclusion hâtive, il apparaît en effet quasiment miraculeux de voir une élection présidentielle se dérouler sans incident majeur, mis à part il est vrai les problèmes d’organisation qui ont empêché les Maliens de l’extérieur d’accomplir leur devoir de citoyen, notamment en France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s