Aminata Touré à la Primature au Sénégal

Publié: septembre 2, 2013 dans Uncategorized
Tags:, , , ,

Aminata-toure

Aminata Touré est le nouveau chef du gouvernement sénégalais. Elle a pris la suite d’Abdoul Mbaye, démis de ses fonctions par le Président Macky Sall dimanche. Portrait de la deuxième femme à être promue premier ministre dans l’histoire du pays de la Teranga.

Affectueusement surnommée «Mimi» par ses compatriotes, elle a vu le jour il y a cinquante-et-un an à Dakar, et est issue d’une certaine élite au Sénégal, puisque ses parents sont respectivement médecin et sage-femme. Elle s’est formée à l’économie d’abord dans son pays, avant d’étudier la gestion dans les universités de Dijon et d’Aix-Marseille en France. Aminata Touré a également obtenu des doctorats en droit international à Dublin et en économie internationale à New York. Après ce joli parcours, elle a officié en tant que fonctionnaire internationale pour l’Organisation des Nations Unies (ONU), puis a épaulé Macky Sall dans la rédaction de son programme de campagne pour la présidentielle de 2011, à l’issue de laquelle le candidat de l’Alliance Pour la République (APR) s’est imposé.

Elle devient Garde des Sceaux et impressionne l’ensemble de ses collègues ministres par son caractère bien trempé et décomplexé. Tout au long de son séjour au 7e étage du Building Administratif de Dakar, elle a combattu sans relâche la corruption, et a eu à s’occuper de dossiers sensibles comme l’enrichissement illicite de plusieurs dignitaires du régime d’Abdoulaye Wade («La Traque des biens mal acquis»). Elle est apparue aussi très impliquée dans le cas de l’ancien président du Tchad Hissène Habré, en exil au Sénégal depuis la fin de son pouvoir dictatorial en 1990. Ce dernier a été appréhendé fin juin et placé en garde à vue début juillet pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Pour sa première prise de parole dans son nouveau rôle, voici en quels termes s’est exprimée le nouveau premier ministre : «Ce travail, c’est une course pour le développement et l’amélioration des conditions d’existence de nos concitoyens. Cette mission s’accomplit dans un contexte international qui n’est pas facile (…) Je pense que le Sénégal a les atouts, les hommes et les femmes pour relever les défis qui l’attendent dans la dignité, dans le travail surtout, et dans l’abnégation».

Parmi ses challenges figure la relance d’une économie sénégalaise qui tourne au ralenti et qui est minée par un chômage de masse. En outre, la lutte contre la pauvreté est une impérieuse nécessité dans un pays où plus de trois millions de personnes ont des revenus journaliers inférieurs à deux dollars. Elle a fait de l’éducation, de la santé, de l’indépendance de la justice et du niveau de vie des Sénégalais ses objectifs principaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s