Espionnage : France et NSA, même combat

Publié: octobre 28, 2013 dans Uncategorized
Tags:, , , , , , , , ,

big brother fra usa

La France, qui a feint l’étonnement et l’indignation la semaine dernière par la voix du chef de sa diplomatie Laurent Fabius après les révélations sur l’espionnage de la NSA, pratique en réalité les mêmes méthodes que les États-Unis en matière de surveillance et d’écoutes. Ce sont en tous les cas les propos qui ont été tenus par Fabrice Ebelpoin, enseignant à Sciences Po.

Invité à répondre aux questions de quelques auditeurs de l’émission Appels sur l’actualité sur RFI, au sujet du climat de méfiance et de suspicion qui règne actuellement, après les révélations en ce qui concerne l’espionnage de la NSA, Fabrice Ebelpoin s’est exprimé sans langue de bois certes, mais sans tout dire non plus. Présenté comme un «spécialiste de l’impact des nouvelles technologies sur la gouvernance», celui qui enseigne au Medialab de Sciences Po a révélé plusieurs choses que beaucoup de Français ignoraient.

Accords de collaboration France-NSA, faux courroux de Laurent Fabius

Il d’abord confirmé les informations parues dans la presse allemande ces derniers jours, selon lesquelles il existe des accords de coopération et d’échange de données entre la France et NSA (National Security Agency). Voilà en effet deux ou trois ans que les services de sécurité français collaborent avec leurs homologues américains ! Sachez également que des ententes du même type ont été mises en place avec la Grande-Bretagne, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, dans le cadre de l’accord «Lustre», signé sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Alors forcément, une fois que nous savons cela, nous comprenons mieux l’absence de réaction véritablement virulente de la part de la classe politique de notre pays. Laurent Fabius, qui s’était insurgé la semaine dernière contre «ce type de pratiques inacceptables» de la part l’agence nationale de sécurité américaine et avait même convoqué l’ambassadeur des États-Unis pour obtenir des explications était donc habilement en train de se moquer du peuple. Ces propos et ce comportement étaient purement et simplement démagogiques.

Afrique et Moyen-Orient, terrains de jeu favoris des services de renseignement français

Et cela d’autant plus que, toujours selon Fabrice Ebelpoin, la France est le «Big Brother» de l’Afrique et du Moyen-Orient. L’Hexagone fait partie d’après lui des grands maîtres de la surveillance globale des populations, et surveille donc ces zones comme le font les Américains sur le reste du monde.

Il a aussi expliqué que la France avait établi (ou est en train d’établir) des systèmes de surveillance dans des pays africains, dont la Guinée-Conakry et le Gabon, sous le nom de code «Croco», dans le cadre de projets «Bull – Amesys». En Côte d’Ivoire enfin, des bases d’écoute de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) sont installées, tout comme des systèmes technologiques Bluecoat chez l’opérateur téléphonique Orange. Des systèmes quasiment identiques en tous points à ceux utilisés par Bachar El-Assad en Syrie pour surveiller la population…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s