Des drones pour combattre les groupes armés

Publié: décembre 4, 2013 dans Uncategorized
Tags:, , , , , , , , , ,

12-03-2013Drones_Ladsous

L’ONU mettra à disposition de sa mission de stabilisation en RDC des drones, pour surveiller les provinces des Nord et Sud-Kivu, théâtres de conflits sanglants à l’est de la République démocratique du Congo. C’est la première fois que cette technologie est mise au service d’une opération de maintien de la paix.

En République démocratique du Congo (RDC), la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO) va désormais avoir recours à des drones pour tenter d’éradiquer les forces négatives dans l’est de l’état congolais. La défaite infligée aux rebelles du M23 n’a en effet pas définitivement supprimé les autres mouvements armés, parmi lesquels les Forces démocratiques de libération du Rwanda qui continuent d’y semer le trouble.

Surveiller les forces négatives à l’est de la RDC

L’utilisation de ces drones sera une grande première dans l’histoire des opérations de maintien de la paix de l’ONU. Ce seront des outils de reconnaissance, qui observeront scrupuleusement la région des Kivu, principal foyer des tensions en République démocratique du Congo. Grâce à eux, les Casques Bleus auront un œil attentif sur les agissements de la douzaine de groupes armés qui y sévissent, sur les déplacements de population, ainsi que sur le rôle de l’Ouganda et du Rwanda voisins, accusés d’avoir soutenu le M23 dans sa mutinerie. Plus petits, ils seront moins atteignables par les tirs que l’étaient les hélicoptères.

La MONUSCO, déployée en RDC depuis une quinzaine d’années, a été un acteur essentiel pour construire la victoire des Forces Armées de la RDC (FARDC) contre cette rébellion. Elle ne souhaite pas en terminer là. Bien au contraire même : son intention est de poursuivre l’accompagnement de l’armée congolaise dans sa lutte contre les organisations aux intentions plus belliqueuses les unes que les autres. Son « arsenal » est pour le moment peu consistant en la matière, car elle ne dispose que de deux avions Falco, fabriqués par l’italien Selex ES et dotés d’une dizaine d’heures d’autonomie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s